28 siècles

L’auteur dresse ici une histoire de l’idée européenne dont il repère la première manifestation chez Hésiode au VIIIe siècle avant JC. Bien antérieure à l’idée nationale, l’idée européenne est donc selon lui vieille de vingt-huit siècles.

Le livre est une présentation chronologique d’extraits des textes principaux des penseurs de l’Europe, assortie de commentaires de l’auteur. Citons notamment Pierre Du Bois, Dante, Georges Podiébrad et Pétrarque au Moyen-Age. Puis Erasme, Emeric Crucé, Sully et William Penn. Ensuite vient l’abbé de Saint-Pierre, puis certains philosophes des Lumières (Vico, Leibniz, Montesquieu, Kant…) précédant quelques pré-romantiques.

Au XIXe siècle, qui voit la montée de l’idée nationale, on retiendra surtout Saint-Simon, Hugo, Mazzini, Proudhon, Nietzsche, Bluntschli, Franz. Au XXe siècle, succédant à une période encline au pessimisme intellectuel après la première Guerre mondiale (Valéry, Spengler), l’esprit européen, redécouvert par Keyserling, Madariaga, Croce, Eliot ou Jaspers, ouvrira la voie aux pères de la construction européenne, dont les premiers furent, avant Monnet, Briand et Coudenhove-Kalergi.


Payot, Paris, 1961. Réédition (avec une préface de Jacques Delors), Christian de Bartillat, Paris, 1990.